Le thème choisi pour cette 2e édition était : « Désertification médicale, quelles solutions pour demain ? ». L’occasion de réfléchir sur les technologies, les services, la mobilité, les nouvelles solutions, les acteurs (santé, vieillissement) ou encore le design de demain pour être toujours plus innovant.

13 étudiants issus de différentes formations (EN3S, science po Lyon, université de Limoges…) se sont répartis en 3 groupes et ont présentés 3 projets.

L’ensemble des projets ont été présenté au vote de jury puis soumis au vote du public pour un prix spécial lors du colloque Défi autonomie le 4 décembre 2017.

Le jury, présidé par Jean-Manuel KUPIEC, Directeur adjoint de l’OCIRP, et le public, via un vote par SMS, ont désigné comme lauréat « Part’âges », un projet de maison de santé nouvelle génération.

Afin de pallier la désertification médicale, en partie liée à un problème d’attractivité, et d’attirer des médecins dans ces zones « désertes », leur projet est de créer une maison de santé – tiers lieu, qui ait une atmosphère propice aux échanges, aux rencontres à la fois entre les professionnels de santé, entre les professionnels de santé et d’autres types de professions, et entre les usagers de cet espace.

Le lieu « Part’âges » permettrait aux médecins de s’allier à d’autres professions de santé pour apporter des soins aux patients, à travers un projet médical.

Il s’agirait également d’un lieu où des professionnels de l’action sociale seraient régulièrement invités à discuter des cas difficiles avec les médecins, en relation étroite avec le CCAS, pour accompagner les personnes âgées, les personnes en situation de précarité ou toute personne ayant un besoin particulier dans leurs démarches.

Par ailleurs, « Part’âges » représenterait un tiers lieu, c’est-à-dire un lieu qui mêle usages professionnels et usages par les particuliers. Ainsi, plusieurs espaces seraient proposés aux professionnels de santé, aux patients, mais également aux habitants, aux élèves des écoles de la commune, etc. Il pourrait ainsi comporter un jardin, utilisable par tous (enfants, personnes âgées ou en situation de précarité), une cuisine, permettant de passer du jardin à l’assiette, un espace de rencontres et un salle de sport.

Pour Jean-Manuel KUPIEC, le jury a été très sensible à l’originalité de la présentation sous forme de plateau télévision et à l’originalité du projet proposé.

Retrouver tous les projets :

Groupe 1 La PAT’Citoyenne

Groupe 2 Part’âges

Groupe 3 déserts médicaux pourquoi pas vous

×